Butte de la forêt de Montgé

2013-16

La butte boisée de Montgé-en-Goële est repérée comme une entité paysagère à 2 facettes : milieu naturel d’importance à l’échelle de la région Île-de-France et lieu de ressources reconnues d’intérêt national et européen en gypse.

La commande initiale

Le plan de paysage et ressources définit le cadre de l’évolution de la butte sans exclure l’activité industrielle d’extraction mais en l’insérant dans un cadre maîtrisé, un cadre contractuel négocié entre toutes les parties du territoire : communes, région, département, carrier, population, associations, représentants des industries locales.

L’opportunité de voir plus loin, plus large

Le gypse n’est pas la seule ressource ici. Elles sont multiples : l’eau, le sable, les sols fertiles, la forêt (refuge des promeneurs et de la biodiversité, ressource de bois). Nous invitons le comité de pilotage à dépasser le constat qu’une exploitation est assimilée à une destruction et à envisager la carrière comme le domino qui bouscule les suivants et qui conduit à reconsidérer ce qui compose le territoire pour tenter de le redynamiser.

Des préconisations techniques

Des préconisations localisées, et dont la mise en œuvre est détaillée, sont proposées en vue d’anticiper l’évolution du paysage au regard des activités en place, de renforcer les continuités écologiques, de valoriser la forêt et créer des lisières et enfin de donner à voir le paysage et ses évolutions. Deux ans après le début de la mission, les acteurs ont amorcé un dialogue, autrefois inexistant ; ils regardent aujourd’hui autrement le territoire qu’ils partagent. Il leur faut désormais coopérer, renforcer la dynamique impulsée et instaurer un mode de gouvernance adapté.