Délaissés de Belle‑Île‑en‑Mer

2016-17

Anticiper et prévenir la dynamique d'enfrichement pour une valorisation paysagère du littoral et du plateau bellilois ; Sensibiliser la population et accompagner les élus dans la définition d'un projet collectif et vers la maîtrise du foncier pour encourager une agriculture diversifiée et de proximité.

Occupant plus de 17 % du territoire bellilois, les friches sont le résultat d’une évolution paysagère subie. Des enjeux, paysagers, mais aussi écologiques, sociaux et économiques dépendent de l’attitude que nous choisissons d’adopter face à cette dynamique d’enfrichement.

Plutôt que de laisser faire la dynamique ou de lutter contre, l’accompagner en expérimentant de nouveaux modes de gestion de ces espaces abandonnés ou susceptibles de l’être, est un moyen d’anticiper, de choisir les évolutions qui transformeront les paysages de l’île. Mais aussi de concevoir collectivement un projet de territoire en faveur du maintien et du développement de l’activité agricole insulaire, en lien avec l'attractivité touristique.

Terrains à la marge, les friches deviennent alors une marge de manœuvre conséquente pouvant motiver de nouvelles économies agricoles voire sylvicoles à condition d’impliquer les propriétaires fonciers et citoyens.